chandelle 885x311+ TITRE

Réglement

          BUT ET OBJECTIF DE L’OREE –         DEFINITION DE L’ESPRIT DE L’OREE

L’Association dite « O.R.E.E. » a pour but :

1. – d’agir contre la solitude en aidant les personnes seules à développer des liens d’amitié avec la mise en œuvre de loisirs , d’activités, de rencontres, qui favorisent l’épanouissement des personnes seules.

Article 1er
PARTICIPER A L’ORGANISATION DE L’O.R.E.E.

1.1   A l’O.R.E.E., ce sont les adhérents eux mêmes qui prennent en charge leur association ; ce sont eux qui créent les réseaux de solidarité et d’amitié, en organisant des  lieux de rencontre, et  font progresser peu à peu le projet de l’O.R.E.E. Ils ne sont jamais assistés, dirigés ou pris en charge par des « Professionnels de la Solitude ».

1.2. Aussi, chaque membre essaiera-t-il, dès qu’il se sentira à l’aise dans l’association, de prendre une part active à l’organisation de la vie de l’O.R.E.E., dans le secteur qui lui paraît le plus adapté à ses possibilités ; il s’y engagera, bien sûr, dans la mesure de ses moyens, en partageant avec d’autres la richesse qui est la sienne :

– En échanges culturels, artistique, ou autre)

– En temps, en vitalité, en dynamisme, et optimisme

– En connaissances (juridique, comptable, organisation).

1.3. L’Oréen ne peut donc rester un perpétuel consommateur. Ce serait contraire à l’esprit de l’O.R.E.E. Sa participation est le meilleur moyen pour vaincre sa propre solitude.

Article 2
S’ASSOCIER A LA LUTTE CONTRE L’ISOLEMENT

2.I. – En appartenant à l’OREE, chaque membre s’associe à une certaine forme de lutte contre l’isolement et la solitude.

Il s’agit dans le cadre de l’O.R.E.E. :

A) d’hommes et de femmes seuls : célibataires,     veufs(ves), divorcés(es), séparés(es), (ainsi que des  Oréens qui se marient)  et d’enfants mineurs accompagnés d’un de leur parent adhérent .Pour ces enfants mineurs le montant de la cotisation sera de 20€

B) sans handicap psychologique, mental ou autre, risquant de nuire au bon fonctionnement du groupe ;

C) sans distinction de race, de nationalité, de religion, d’opinion ou de milieu social.

D ( libre en droit ou de fait . . Toute demande plus spécialisée (solitude des   jeunes , des malades psychologiques ou autres) exigerait, en effet des professionnels et un équipement particulier qui n’est pas envisageable par une association de notre type.

2.2   En s’inscrivant à l’OREE, chaque membre accepte de se soumettre à certaines formalités:

a)   Rencontrer une équipe d’accueil  Selon les modalités fixées par l’O.R.E.E. Normandie, en accord avec le Conseil d’Administration ;

b)  Remplir une demande d’adhésion ;

c)  Fournir une attestation de responsabilité civile ;

d)   Fournir une adresse  e-mail ou acquitter le coût de l’envoi du programme.

e)  Payer une cotisation fixée chaque année par l’assemblée générale ;

 

2.3. – En appartenant à l’O.R.E.E., chaque membre prend place dans une association qui a une importance pour la vie de nos communautés urbaines et rurales

Aussi est-il demandé à chacun ,par sa cotisation , par sa présence active de travailler concrètement à   l’accueil de tout  ISOLE.

2.4 – En s’inscrivant à l’O.R.E.E., chaque membre accepte dans la mesure de ses possibilités de faire vivre l’O.R.E.E.

Aussi est-il prévu :

a) que toute personne qui dégraderait volontairement le  projet de l’O.R.E.E., qui l’orienterait sciemment dans le  but de faire de l’O.R.E.E. une agence matrimoniale, un  club (danse, rencontres, ou autres, un lieu de thérapie,     etc…) pourrait se voir immédiatement radié par le Conseil d’Administration

b) toute personne qui ne renouvelle pas sa cotisation :
– est systématiquement exclue de l’O.R.E.E. ;

– ne reçoit plus le  programme des activités ;

– ne bénéficie plus des différents services que l’O.R.E.E   mettait à sa disposition ;

– n’est plus couverte par l’assurance.
Article 3

CREER UN RESEAU DE SOLIDARITE ET D’AMITIE

Dans un monde qui disperse et isole de plus en plus les personnes, un vrai réseau de solidarité et d’amitié est un moyen privilégié pour vivre ou revivre.

Le but de l’O.R.E.E. est donc de faire en sorte que chaque membre :

a) participe à la création, à la vie et au développement de ce réseau ;

b) aide les responsables de l’O.R.E.E. à éviter tout ce qui serait préjudiciable ou nuisible à ce réseau ;

c) refuse que les groupes pour diverses raisons (facilité,  racisme, idéologie ou autre) deviennent sélectifs ;

d) lutte contre d’éventuels détournements d’adhérents, organisés par des personnes extérieures à l’association à des fins personnelles, commerciales ou autres.

Article 4
CREER ET INVENTER DES OCCASIONS ET DES LIEUX DE RENCONTRE

Pour se rencontrer, il ne suffit pas d’être ensemble, il faut pouvoir entrer en relation, s’exprimer, communiquer, trouver sa place face à l’autre et à l’intérieur du groupe.

Aussi l’O.R.E.E. cherchera toujours à développer non seulement des occasions et des lieux de rencontres, mais des activités dont le but sera de favoriser et de soutenir l’expression et la communication.

Une place privilégiée sera faite à toute activité plus spécialement conçue pour atteindre ce but, par exemple : rencontres, sessions, week-ends, vacances , voyages .

Par ailleurs, sans être moralisante, l’Association se réserve le droit d’exclure, tout membre qui, par son comportement gênerait les autres personnes du groupe ou donnerait de l’O.R.E.E.une image déformée ou négative.

Les cas d’exclusion sont notamment les suivants :
– harcèlement quelconque de quiconque

– diffusion de propos racistes, obscènes, illicites ou diffamatoires

– diffusion de menaces, injures ou informations sur un tiers

– violence physique ou verbale

– Non respect d’autrui, agissements contre les intérêts d’un tiers, attitudes agressives

– volonté de nuire à la bonne organisation de l’O.R.E.E. ou d’une activité

– Non respect des règles de sécurité

– utilisation des activités de l’O.R.E.E. pour tirer un profit  financier de l’organisation d’une activité ou pour prospecter ses membres à des fins commerciales.

L’association se compose d’adhérents (à jour de leur cotisation),qui ont tous les mêmes droits et devoirs.  Les adhérents doivent  respecter la confidencialité de chacun: il est interdit de divulguer les coordonnées (adresses e.mail,postale,téléphone,etc.) des autres adhérents sous quelque forme que se soit.

LITIGES

Toute demande de réglement de litige devra se faire par écrit auprès de CA . et adressée au (à la) président (e) .En cas de mise en oeuvre de cette procédure,

le membre contre lequel elle est engagée sera informé par lettre recommandée avec accusé de réception

En cas de contestation ,l’adhérent pourra faire appel devant le CA ,en exprimant sa position par lettre envoyée au (à la) président (e)

La position de l’adhérent qui conteste sera défendue par un autre membre de CA

Compte-tenu des faits évoqués ,le CA peut  décider

q’un  avertissement à l’adhérent est suffisant

En cas de récidive, comme énoncé dans le présent article ,et dans un délai de 12 mois ,l’adhérent encourra l’exclusion de l’association

L’exclusion  doit etre prononcée par  le conseil d’administration aprés avoir entendu les explications du membre contre lequel cette procédure est engagée

Acune restitution de cotisation n’est due au membre radié.

 

Article 5

 COMMISSION DE CONTRôLE  DE LA COMPTABILITE

Une commission de contrôle de la comptabilité ,constituée au minimum de 2 membres et au maximum de 4, est élue à l’assemblée générale et est renouvelable  tous les ans

Un membre du Conseil d’Administration ne peut cumuler la fonction d’administrateur et celle de membre de la commission de contrôle. Cette commission est chargée du contrôle, de la régularité et de la sincérité des comptes communiqués et des informations données aux adhérents sur la situation financière de l’association. A cet effet, les administrateurs mettront à la disposition de la commission tous les documents indispensables, quarante jours au moins avant l’assemblée générale. Cette commission, si elle le juge nécessaire, a toute latitude pour opérer d’autres contrôles dans le courant de l’année.

Elle ne peut s’immiscer dans la gestion de l’association ni dans les fonctions d’administrateurs. La commission doit se réunir au moins une fois l’an, à la clôture de l’exercice et présenter son rapport au cours de l’assemblée générale suivante.

Article 6
MODIFICATION DES STATUTS :

Les statuts ne peuvent être modifiés que lors d’une assemblée générale extraordinaire. Les propositions de modifications sont inscrites à l’ordre du jour de cette assemblée générale extraordinaire, lequel doit être envoyé à tous les participants au moins quinze jours à l’avance. Cette assemblé générale doit être composée de la moitié des adhérents. Si cette proportion n’est pas atteinte, il sera procédé à une nouvelle convocation avec quinze jours au moins d’intervalle et, cette fois, elle peut valablement délibérer quel que soit le nombre de membres présents.

Article 7
DISSOLUTION :

L’assemblée générale extraordinaire convoquée spécialement pour la dissolution de l’association doit comprendre au moins la moitié plus un des adhérents. Si cette proportion n’est pas atteinte, elle est convoquée à nouveau, avec quinze jours au moins d’intervalle et, cette fois elle peut valablement délibérer quel que soit le nombre des membres présents. La dissolution ne peut être votée qu’à majorité des deux tiers des membres présents.

Article 8

A l’assemblée générale ordinaire, les votes par délégation de pouvoirs sont acceptés, toutefois chaque membre ne peut être porteur de plus de deux pouvoirs. Toute proposition émanant d’un membre devra être soumise au Conseil d’Administration au moins quinze jours avant l’assemblée générale pour qu’il ait le temps de l’examiner.

Les convocations sont envoyées quinze jours à l’avance et indiquent l’ordre du jour.

Les décisions sont prises à la majorité des membres présents ou représentés, quel que soit leur nombre, sauf ce qui est dit à l’article concernant les modifications des statuts et la dissolution. En cas de partage des voix, celle du Président(e) est prépondérante.

Article 9
CONSEIL D’ADMINISTRATION

Accepter de faire partie d’un conseil d’administration, c’est prendre un engagement pour  trois ans  minimum renouvelable.

Pas de démission en cours d’année, sauf pour motifs graves, car la défection d’un membre désorganise le bon fonctionnement du conseil d’administration.

Deux absences non justifiées entraînent la radiation du conseil d’administration.

Faire partie d’un conseil d’administration implique aussi une participation active de chacun de ses membres. Un membre marié ne peut faire partie du C.A., ni s’y présenter.

Avenant au règlement

Pour les sorties et longs week-ends :
2 organisateurs minimum
Hébergements : faire un état des lieux complet
Participants : respecter l’organisation et toutes les consignes
Pas de remboursement ,
Pour tout désistement à moins de 48 heures avant le week-end,
Ou de départ prématuré
(Sauf cas de force majeure)
Tout participant ne doit pas se désolidariser du groupe